[audio:747.mp3]
En décembre 2005, la direction du groupe Compass signe avec la CGC et FO un accord sur la mutuelle dont le contenu constituait une régression pour les salariés du groupe. La CFDT accompagnée de deux organisations syndicales décidèrent de faire un droit d’opposition sur cet accord. La direction furieuse, et n’acceptant pas les nouvelles règles légales liées sur la validation des accords d’entreprises décident de contester la régularité du droit d’opposition. Après un premier jugement défavorable, les organisations syndicales initiatrices du droit d’opposition décident de faire appel à la décision de février 2006. Le 13 décembre dernier, la Cour d’Appel de Versailles suspend au sein de l’UES Compass l’application et les effets de l’accord frais de santé frappé d’opposition. Aujourd’hui la CFDT ne se contente pas de cette décision et demande à la direction l’ouverture immédiate de négociations afin que les milliers de salariés du groupe Compass obtiennent une mutuelle digne de ce nom !