Alors que la CFDT été reçue hier par le ministre de la Santé, dans le cadre des concertations qu’il a engagé, nous apprenons par lui, ce matin, sur les ondes, l’augmentation du forfait hospitalier.
À aucun moment, il n’en a été question hier.
Lors de la rencontre, la CFDT a exprimé clairement son désaccord sur le 1 euro par acte, puisque cette mesure s’inspirait de la logique du forfait hospitalier et qu’elle n’était pas dans une dynamique de responsabilisation de l’ensemble des acteurs.
Rien n’a filtré de cette décision d’augmentation du forfait hospitalier.
Pour la CFDT, il y a un problème de méthode dans la pratique du ministre de la Santé, ce qui confirme notre crainte de voir mise en scène la concertation pendant qu’on annonce des mesures dans les médias.
La CFDT réaffirme son opposition tant sur l’augmentation du forfait hospitalier que sur le 1 euro par acte.
© CFDT (communiqué de presse du 19 mai 2004, envoyé à 17h).