La révision de la convention collective acceptée par deux syndicats minoritaires (FO et CGC) a été rejetée par la CFDT, que la CGT et la CFTC ont rejoint. L’actuelle convention collective continue donc de s’appliquer.

Le projet de révision n’améliorait pas l’existant :

  • La mise au forfait de salariés qui ne sont pas cadres sous prétexte qu’ils auraient un semblant d’autonomie dans leur travail est contraire à nos orientations.
  • Le travail dominical et de nuit, selon le projet, perdaient leur caractère exceptionnel, avec tout ce que cela implique.
  • La disparition de la prime de langue pour les nouveaux embauchés constitue un recul par rapport à la convention en vigueur.

Quant à la mise en place d’une prévoyance de branche, la CFDT y est certes favorable mais nous considérons que cela doit être discuté à part et non dans le cadre de la révision de la convention collective.

La CFDT reste persuadée que la négociation peut se poursuivre pour faire évoluer la convention collective dans le respect des équilibres entre les intérêts des employeurs et ceux des salariés.