L’ensemble des organisations syndicales de l’hôtel Méridien Etoile refusent les premières propositions salariales de la direction présentées lors des négociations annuelles obligatoires. Celle-ci ne propose que 1.8% d’augmentation générale avec un minimum de 45€ (brut) pour les bas salaires. Cela reste très insuffisant au regard des bons résultats obtenus en 2011. Dans la même période, et selon nos premières estimations, une quarantaine de salariés cadres s’apprêtent à se répartir entre eux la somme de 500.000€ en prime-bonus !
Pour la CFDT cette situation est inacceptable, à l’heure où les chiffres de l’activité du secteur de l’hôtellerie et de la restauration ont été diffusés, montrant que l’année 2011 a été économiquement satisfaisante, à l’heure où les organisations professionnelles remettent en cause la prime TVA, les salariés manifestent un grand mécontentement sur l’évolution de leurs salaires.
Dans ce contexte, la thématique de l’amélioration du pouvoir d’achat, en passant par la répartition des richesses produites par les salariés sera la revendication centrale en ce début d’année.
La CFDT et l’ensemble des organisations syndicales demandent à la direction du Méridien Etoile de revoir leurs propositions, la colère monte chez les salariés et leurs représentants n’excluent pas une action commune pour obtenir une réelle augmentation.

Lire le tract intersyndical CFDT FO SUD du 14 février 2012