Pour vous informer de l’action syndicale de la CFDT dans nos secteurs professionnelles, nous avons besoin de pouvoir nous exprimer librement sur internet. Cette possibilité est aujourd’hui compromise. L’information numérique est désormais régie par une justice privée et une législation différente de celle de la presse écrite. En cédant à l’industrie du disque sur le piratage, le gouvernement bafoue le droit d’expression des salariés et de leurs syndicats et instaure la censure du plus fort. Pour en savoir plus, demandez à Jacques Chirac et participez aux campagnes de protestation.