[audio:1011.mp3]
90% du personnel du restaurant « L’Arche » situé sur l’aire de repos de l’autoroute A11 à Gasville, près de Chartres, a débrayé hier pour la seconde fois cette semaine. A la mi journée, durant une heure, les salariés ont posé le tablier pour enfiler des dossards aux couleurs de la CFDT et de la CGT. Les automobilistes qui auraient pu s’arrêter là ont été accueillis avec tracts, drapeaux, slogans et pancartes.
Les salariés rejettent un accord d’annualisation et de modulation du temps de travail signé par FO et la CFTC au sein du groupe Elior (HRC). Jean-Paul Marquès, délégué syndical central CFDT y voit une régression sociale majeure : « Cet accord donne toute latitude à la direction de faire ce qu’elle veut avec les horaires des employés. Le temps de travail hebdomadaire peut passer de vingt-cinq à quarante-cinq heures selon les périodes. Les gens pourront travailler quarante et une heures, au lieu de trente-cinq, sans compensation. Les acquis RTT seront utilisés en période de faible activité. C’est aussi une régression en termes de santé dans une profession dont chacun reconnaît la pénibilité ».

Notre article précédent à ce sujet.