Lors de la dernière réunion du Comité d’Entreprise la CFDT a réclamé une prime de fin d’année d’un montant de 500 €. Mais la direction pour la refuser s’est plaint, comme d’habitude, de résultats insatisfaisants, pas à la hauteur de ses attentes. Elle argue que la participation et l’intéressement devront nous suffire.
Pourtant les chiffres ne trompent pas et montrent clairement que cette année 2011 fut exceptionnelle.

– D’abord la progression de l’activité réalisée par rapport à 2010, près de 7M de chiffre d’affaires en plus et, un taux d’occupation de l’hôtel à plus de 83 %.
– D’autre part cette augmentation se retrouve également en RBE, (résultat brut d’exploitation), qui dépasse celui de 2008, année de référence.
– Enfin ces résultats sont principalement dus au taux d’occupation, qui progresse de près de 8% en quatre ans. C’est-à-dire à l’effort supporté par les salariés.

Ce dernier élément montre combien cette prime est largement méritée puisque ces résultats exceptionnels sont en grande partie dus à l’accroissement de la fréquentation de l’hôtel, mais également de tous les points de vente : Café de la Paix, Bar, Room Service et Banquets où la restauration éclate son budget.
Donc une charge de travail toujours plus importante fournie par les salariés.

Nous regrettons que les autres organisations syndicales de l’entreprise, présentent lors de ce Comité d’Entreprise, n’aient pas soutenu notre demande en faveur des salariés pour faire unité face à la direction. Mais il n’est jamais trop tard et nous les invitons à nous rejoindre.

La cerise sur le gâteau…

Après avoir refusé une prime de fin d’année, malgré les résultats exceptionnels de l’entreprise, la direction vient de solliciter les salariés pour payer un cadeau de départ à l’une de ses directrices qui quitte l’entreprise.
Il y a vraiment des gens que la honte n’atteint pas.
Peut-être est-ce pour compenser la prime reçue au titre de l’année 2010, (1) par les membres du COMEX, (Comité Exécutif) ?

(1) : Plus d’un million d’euros de bonus a été distribué à environ 80 personnes, incluant le COMEX.