Dissension dans les rangs patronaux
Le Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs (Synhorcat) dénonce dans son dernier bulletin d’informations « les promesses, les arguments avancés par certains pour obtenir cette baisse » de la TVA. « S’engager à créer 40 000 emplois, à baisser nos prix, à augmenter les salaires, n’est pas sérieux. On ne peut créer des emplois que si les clients sont là. S’ils sont là, où trouverons nous 40 000 employés en ces temps de pénurie de personnel ? »
L’article explique que les hommes politiques « se moquent éperdument de leurs promesses ». Leur adresser à son tour des promesses dépourvues de fondement n’est donc pas si grave ! Selon ce syndicat patronal, l’engagement des hommes politiques (à baisser la TVA) est du aux menaces électorales. « Il n’y a pas de quoi être fiers » mais tout cela est de bonne guère pour obtenir « la réparation d’une injustice qui dure depuis trop longtemps ».