Désormais, les exploitants de bars, cafés, restaurants et établissements de nuit qui vendent des produits alcooliques devront posséder un permis de licence. Ca devait manquer car le gouvernement et les syndicats patronaux s’en félicitent !
Dommage que ce permis s’acquièrt un peu trop vite… Une seule journée pour former les exploitants (oh que ce terme est bien choisi !) aux droits et aux devoirs de leur métier, c’est vraiment trop juste !
La législation, une sensibilisation aux produits stupéfiants, à l’environnement et à la mise en application de la loi Evin, sont à l’ordre du jour. Aucun de ses sujets ne correspondant à une évolution récente de la législation, on peut y jauger l’enthousiasme des employeurs du secteur pour le respect des lois.
Enfin, à notre goût, il manque quelques jours de formation sur le droit du travail et pourquoi pas, l’enseignement de quelques notions de gestion.