C’est la conclusion qu’on peut tirer des dernières mesures gouvernementales !
Mais que faut-il faire pour attirer les jeunes dans nos métiers ? Malgré la quasi-annulation des charges sociales dans le secteur, toujours pas de jeunes candidats à l’embauche et le nombre d’apprentis en chute libre ! Normal, les employeurs n’ont pas utilisé ces « aides » pour améliorer les conditions de travail de leurs salariés mais pour faire grimper leurs marges.
Donc voici la dernière trouvaille du gouvernement
financer directement les salaires des jeunes embauchés par des aides publiques. Désormais, tout jeune de moins de 26 ans qui peut se faire prévaloir d’une embauche dans les HCR pour plus de 6 mois, recevra une prime de 1000 €. Soit une augmentation par rapport au SMIC 39 heures de 12,3% sur les 6 mois concernés.
Désormais, les employeurs ne payeront ni leurs cotisations ni une partie des salaires. Mais pourquoi l’Etat ne gère pas ces entreprises en direct ? A quand une nationalisation des cafés du coin ?
Et que feront les jeunes après ces 6 mois ? A votre avis ? Probablement comme les employeurs ont fait avec les aides Raffarin !