Quel double jeu joue le Ministre de la Cohésion Sociale, Jean-Louis Borloo ? Alors qu’il jure le contraire, il n’a cesse de mettre en cause les fondements de la protection sociale et des droits des travailleurs.
La situation des apprentis n’échappe pas à la règle. Le 16 juin, dans le cadre d’un projet de loi « favorisant les TPE/PME », les députés ont voté l’extension du travail de nuit, du dimanche et des jours fériés aux apprentis mineurs, dans la boulangerie, l’hôtellerie et la restauration. Cette liste « d’activités spécifiques » a été élargie par des amendements au secteur des courses hippiques et à la pâtisserie.
Jugeons que si le gouvernement n’est pas en mesure de protéger les mineurs, les parents vont le faire. Voici encore une mesure qui aura sans doute un effet dévastateur sur le nombre d’apprentis aspirant à exercer nos professions.