Annonce de 7 licenciements économiques par l’agence Jalpak
Réuni le 4 mai, le Comité d’Entreprise de cette agence réceptive, filiale du groupe japonais, a pris connaissance de ce projet consistant à licencier sept personnes en vue de soustraiter leur service de transféristes. Il serait même prévu de les faire rembaucher par le soustraitant. Le motif économique évoqué consiste en deux arguments : la « dégradation des marges » et « les concurrents le font ». La direction a oublié de dire que le prix de l’action est aujourd’hui 180 fois supérieur à son prix d’origine et que l’entreprise dispose d’un « trésor de guerre » de près de 6 millions d’euros. Ah oui, et que le délégué syndical CFDT fait partie des sept !