Monsieur le Député,

Nous tenons à vous faire part des vives inquiétudes suscitées par la partie temps de travail du projet de loi « Démocratie sociale et temps de travail » chez les salariés de notre entreprise.

En effet, ce texte modifie de façon importante la gestion du temps de travail et pourrait avoir des conséquences redoutables pour les salariés mais aussi les entreprises concernées. Vous trouverez, ci-jointe, l’analyse globale du texte faite par notre organisation sur l’ensemble du projet. Nous souhaitons toutefois attirer votre attention sur les problèmes plus spécifiques qui pourraient se poser dans notre entreprise si ce texte était adopté en l’état. Chez AMERICAN EXPRESS VOYAGES,le personnel, majoritairement féminin est déjà en sous-effectif. La Direction a dores et déjà annoncé qu’elle profiterait du nouveau dispositif pour imposer des heures supplémentaires, et notamment le samedi, qui, jusqu’à maintenant est chômé ; cela va à l’encontre de l’intérêt des salariés qui seront dans l’obligation d’effectuer ces heures, qui plus est dé contingentées, sans obtenir de réelles contreparties en terme de repos compensateur ; il n’est donc tenu aucun compte des souhaits des salariés déjà surchargés de travail, d’obtenir des recrutements complémentaires . De même, la Direction envisage de généraliser la forfaitisation en jour de travail pour tous les cadres notamment ceux considérés comme intégrés jusqu’à présent à des équipes de travail ; au mépris également des dispositions actuelles concernant la durée minimale de repos hebdomadaire de 48 heures . Nous vous demandons donc, dans le cadre du débat parlementaire, de modifier profondément ce texte pour que l’intérêt des salariés soit réellement pris en compte. Nous ne manquerons pas de rendre compte auprès des salariés des actions que vous aurez entreprises en ce sens. Veuillez agréer, Monsieur le Député, nos salutations distinguées.