La création du « Hong Kong Disneyland Castmembers Union » a été officiellement annoncé hier avec une centaine d’adhérents. Son but : obtenir des conditions de travail comparables à celles des personnels de Disneyland Paris, Disneyland Japon et les parcs des Etats-Unis. Les salariés se plaignent de leurs horaires par trop flexibles (allant de 5 à 13 heures par jour dans la même semaine à la demande de la direction), du paiement des heures supplémentaires seulement à partir de la 195ème heure alors que la durée moyenne est de 173,33 heures (40h/semaine). A quand un dessin animé illustrant la longue marche des syndicalistes vers un partage équitable des richesses ?