Alors que les entreprises refusent de s’investir dans une politique sociale volontariste, et que les négociations de branche sur les salaires et les conditions de travail piétinent, la suppression du lundi de Pentecôte ajoute à l’exaspération générale qui règne dans le secteur de la restauration collective.
En voulant faire payer aux seuls salariés la journée de solidarité, le gouvernement prend une mesure injuste qui aggrave encore la précarité.
L’ensemble de cette situation constitue un scandale que les salariés de la restauration collective entendent dénoncer avec force le 16 mai :
– appel à une grève nationale chez Avenance Enseignement Santé et à un rassemblement à 10 heures devant le siège social du Groupe.
– appel à une grève nationale chez Avenance Entreprises.
– appel à une mobilisation chez ESSH-EUREST à 8h30, devant le siège du Groupe COMPASS et journée de grève des restaurants de la région Sud-Ouest.
– appel à une grève Région Est des restaurants SODEXHO.
De fortes perturbations dans les cantines scolaires et dans les entreprises sont donc à prévoir ce jour là.
(Communiqué de la Fédération des Services CFDT)