Le 16 novembre dernier, 14 personnes ont été tuées par l’armée et la police aux Philippines. Ces gens étaient des grèvistes, des adhérents à des syndicats comme vous-mêmes. Employés des plantations de canne à sucre, ils étaient en grève depuis dix jours. Deux d’entre eux étaient des enfants âgés entre deux et cinq ans, asphyxiés par des gaz lacrymogènes. Quelques 35 personnes ont été blessés par des tirs d’armes à feu. 133 personnes ont été arrêtées et des centaines d’autres, blessées.
Les syndicats philippins demandent la condamnation des meurtriers et une enquête concernant le déroulement de cet incident. Ils réclament la réintégration des centaines de salariés illégalement licenciés et le retrait des plaintes déposées contre les grèvistes par les autorités.
Participez au mouvement de protestation internationale organisée par Labourstart et envoyez le message (en anglais) que vous trouverez via ce lien.