[audio:893.mp3]

aux actionnaires, bien entendu ! Ce n’est pas aux employés qu’on annoncerait un caprice tel que le triplement des augmentations salariales. Ici, pas de cadences, pas d’objectif, pas de client-mystère ; il suffit de ne rien faire.
Après avoir fixé le montant de la dividende à $1, le numéro un de la restauration rapide annonce un relèvement à $1,50 pour tout porteur ayant acheté son action avant le 15 novembre. Le dividende sera payable le 3 décembre !
C’est comme le rush des soldes à la Bourse de New York ! D’autant plus que le groupe, après avoir promis de verser 5,7 milliards de dollars aux actionnaires en 2007 et 2008, a décidé d’être encore plus généreux en distribuant 15 à 17 milliards.
A court terme, la valeur de l’action se montrera à la hausse. Mais à long terme, cela peut-être une autre histoire. La prime n’a pas été générée par les résultats, les dividendes viennent diminuer les capitaux propres de l’entreprise la privant de moyens d’investissement, etc.
Devinez in finale qui payera ?