[audio:802.mp3]
Avec une proposition finale de la direction de 40 euros pour les plus bas salaires et de 1,8% pour les autres, la CFDT refuse de ratifier la proposition d’accord à l’issue de la négociation annuelle obligatoire. Accordés en deux fois, soit 20 € au 1er janvier et 20 € au 1er juillet (ou 1% au 1er janvier et 0,8% au 1er juillet) même les chiffres communiqués par la direction sont faux. En réalité, l’augmentation est de 30 € ou de 1,4% en moyenne pour 2007, leur plein effet ne se produisant qu’au 1er janvier 2008. Les autres mesures phares de cette proposition d’accord (signée par deux organisations concurrentes) sont une rallonge de l’indemnité de départ de la retraite après 30 ans de carrière dans l’hôtel de 0,5 mois de salaire supplémentaire (soit au total 5,5 mois contre 5 auparavant) et une nouvelle tranche de la prime d’ancienneté pour cette même catégorie de salariés peu nombreuse. Un allègement des charges de travail pour femmes et valets de chambre âgés de plus de 58 ans est mentionné ainsi qu’une amélioration de la prime de nuit portée à 7 € par nuit complète ou à 3,50 € pour une nuit partielle. Cerise sur le gâteau, la subvention des activités sociales du Comité d’Entreprise est portée à 0,6% de la masse salariale contre 0,5% auparavant.
Pour un hôtel qui a vu ses profits passer de 4 millions d’euros en 2005 à 7 millions en 2006, le compte n’y est pas !