Plus de 300 salariés grévistes de la maintenance du parc Eurodisney se sont donnés rendez-vous dès 10h00 sur le parvis du site Disneyland Paris, avec comme revendication principale : la revalorisation des salaires (voir notre article précédent). Les effets de ce mouvement n’ont pas été négligeables, tout a commencé par une opération « entrée gratuite » où plusieurs centaines de visiteurs ont bénéficié de l’accès gratuit au parc. Puis le cortège a défilé sur Mainstreet, un arrêt s’est imposé devant le château de la Belle au bois dormant pour une séance de photos, dont les personnages principales n’étaient que des salariés en colère. Ce matin là, même Mickey fut obligé de prendre la fuite par une porte dérobée, escorté par un service d’ordre sous les sifflets et slogans « des sous Mickey! ». La grève a également perturbé six attractions et a amené la direction des opérations a annuler la parade de 16h30. Pendant ce temps, la direction continua a rester sur sa position, pas question de négocier, selon elle, les revendications exprimées par les organisations syndicales ne sont pas raisonnables ! Ce soir il a été décidé que le mouvement sera reporté dès demain matin avec un risque de durcissement. La CFDT a appelé à plusieurs reprises la direction à ouvrir immédiatement des négociations. Notre syndicat soutient sans réserve tous les salariés, militants et adhérents CFDT dans cette action légitime et place la revendication sur le maintien du pouvoir d’achat comme prioritaire.

Regardez le reportage de France3 dans le journal régional du 12/13 (Mardi 12 septembre) ici ou ici.