C’est hier, en fin d’après-midi, que les 5 organisations syndicales (CFDT-CGT-FO-CFTC-CGC) ont décidé de réserver leurs signatures à la nouvelle grille des salaires proposée par l’ensemble des organisations patronales du secteur des HCR.

En effet, il n’est pas envisageable de dissocier dans la négociation la grille des salaires avec la prime TVA. La CFDT, avec les 4 autres centrales syndicales souhaitent rencontrer le ministre de tutelle, afin de l’interpeller sur la nécessité de maintenir cette prime. Même si son versement reste aléatoire d’une entreprise à une autre, les salariés du secteur sont maintenant habitués à la recevoir en juillet. Nous rappellerons également au ministre, les engagements pris par la profession sur le maintien des contreparties obtenues par la négociation lors de la baisse de la TVA.

En début d’année, lorsque ce taux est passé de 5.5 à 7%, les syndicats d’employeurs avaient déclaré que cette augmentation était acceptable et qu’elle ne remettait pas en cause les avantages acquis en 2009. Ayant même rajouté que l’option retenue était d’augmenter les prix…

Dans cette période de crise et de dégradation du pouvoir d’achat, les syndicats de salariés vont également interpeller les parlementaires. Il est important que ce sujet s’invite dans le débat politique.

Cet épisode marque un coup d’arrêt dans l’espoir d’améliorer le statut social des salariés du secteur de l’hôtellerie restauration. Il y avait pourtant de bonnes intentions mais les vieux réflexes et postures patronales, qui ont fait la gloire de leur réputation, reviennent au galop.

En attendant cette rencontre, la campagne de pétitions continue ! Cliquez ici

N’hésitez pas à la faire circuler autour de vous.

Voir le communiqué de presse