[audio:976.mp3]
La série de négociations annuelles obligatoires dans le groupe Accor se termine par des propositions d’accords quasiment identiques (voir ici). La norme s’établit à 3% d’augmentation avec effet rétroactif au 1er janvier 2008, des journées de congés spéciaux supplémentaires et diverses mesures.
Mais un hôtel se distingue : le Pullman Sèvres Paris Rive Gauche !
La direction de cet hôtel refuse d’aller au-delà de 2,6% d’augmentation au 1er mars 2008. Pire, en sont exclus les SMICards, les salariés ayant bénéficié d’augmentations individuelles depuis moins de 3 mois, les salariés ayant moins de 6 mois d’ancienneté dans le groupe, les agents de maîtrise (niveau 4 échelon 2) et les cadres.
Pour les cadres, il est prévu des augmentations individuelles en fonction « des attributions et des compétences de chacun ».
Pour les agents de maîtrise, il s’agit de rejoindre le plancher des deux tiers du plafond de la Sécurité Sociale déterminée comme un minima depuis le 1er février 2006.
L’accord détermine qu’en cas de promotion, le salaire minimum correspondant à une classification supérieure sera accordé 6 mois après la prise de fonction.
La seule mesure nouvelle constituant une avancée est celle de la journée pour enfant hospitalisé.