Lors du Conseil de Paris des 12 et 13 novembre dernier, un vœu relatif à la sauvegarde de l’emploi des salariés de l’hôtel Lutetia, a été proposé et adopté.

Ci-dessous le texte, signé par Christian Sautter, adjoint au Maire de Paris, chargé de l’emploi, du développement économique et de l’attractivité internationale.

Vœu de l’exécutif relatif à la sauvegarde de l’emploi des salariés de l’hôtel LUTETIA

Considérant la mobilisation des salariés du LUTETIA en grève les 18,19 et 31 octobre derniers pour le maintien de leur emploi ·

Considérant  l’importance  de  l’hôtel  LUTETIA  dans  le  quotidien  et  la  mémoire  du  6earrondissement ;

Considérant la nécessité pour l’hôtel LUTETIA d’enager en 2014 une restructuration de grande ampleur afin de maintenir  son statut d’établissement prestigieux  et les trois années d’interruption d’activité prévues pour la réalisation de ces travaux ;

Considérant que le groupe ALROV auquel appartient l ‘hôtel LUTETIA dispose des moyens financiers suffisants non seulement pour mener ces travaux mais aussi pour conduire un projet social de qualité en maintenant dans l’emploi les 211 salariés sur qui reposent la qualité de service, internationalement reconnue, de l ‘hôtel ;

 Considérant que, dans le cadre des négociations avec les partenaires sociaux, la direction du LUTETIA s’est engagée le 19 octobre. avant de se rétracter ensuite, à abandonner son projet de suspension d s contrats de travail et à maintenir le contrat de travail et la rémunération de 1 ensemble des salariés sur la durée des travaux, tout en leur permettant d’être mis à disposition à titre gracieux d’autres établissements hôteliers ;

 Considérant que les négociations entre les partenaires sociaux doivent  aboutir d’ici le 16 décembre 2013 et que les salariés souffrent d’un manque de visibilité qui n’est pas à la hauteur d’un dialogue social de qualité;

 Considérant les salariés employés par les prestataires  de l ‘hôtel  dont  l ’emploi  est directement lié à 1 activité du LUTETIA et l ‘important ce  du  maintien  et  du  développement  de  l ’emploi dans Paris ;

 Le Conseil de Paris émet le vœu que le Maire de Paris intervienne auprès de la direction du LUTETIA afin :

– Que les négociations avec les partenaires sociaux soient menées  dans  le plus grand respect des salariés et de leur légitime besoin de visibilité sur la pérennité de leur emploi ;

– Qu’elle garantisse la sauvegarde des 211 emplois en examinant avec une particulière attention les modalités défendues par l’intersyndicale, à savoir le maintien des salaires à 100% pendant les 3 années de travaux, avec des possibilités de détachements dans d’autres établissements hôteliers de luxe et l’accès à des formations qualifiantes ainsi que toute autre option de soutien aux projets de création/ reprise d’entreprise ou d’engagement associatif.

Et que le Maire de Paris intervienne  auprès du Ministre du Travail pour qu’il mette tout en œuvre pour une négociation transparente et sauvegarder l’emploi des salariés du LUTETIA.

Conseil de Paris

Séance des 12 et 13 novembre 2013