L’Elysée a annoncé aujourd’hui le maintien de la possibilité de partir à la retraite à 65 ans sans décote pour les parents de trois enfants, à condition qu’ils aient arrêté leur activité après la naissance d’un de leurs enfants. Les mères de familles nombreuses seront les principales bénéficiaires de cette mesure.

Cette proposition constitue un pas en avant qui contribue à réduire les inégalités du projet de réforme des retraites.

La mesure reste cependant limitée dans le temps et dans les publics concernés. D’abord, elle est prévue pour une période de cinq ans seulement. Ensuite, elle laisse de côté les personnes qui ont connu des interruptions de carrière subies, liées au chômage et à la précarité.

Le financement de cette mesure s’appuierait sur les revenus du capital. Pour la CFDT, ce choix est pertinent, mais ne modifie pas l’équilibre global de la réforme qui reste très insatisfaisant.

Avec l’intersyndicale, la CFDT appelle les salariés à la mobilisation mardi 12 octobre, contre ce projet de réforme des retraites.

Communiqué de presse n°64 du 7 septembre 2010 : déclaration de Jean-Louis Malys, secrétaire national.