Nous avons rendu compte ici de leur grève juste avant les vacances scolaires. Devant la menace d’une reprise du mouvement dès la rentrée (un préavis de grève a été déposé pour demain, vendredi 2 septembre), Sodexho a reçu les représentants du personnel, le 26 août. Lors de cette réunion, Sodexho a pris des engagements, confirmés par écrit, concernant la plupart des demandes des salariés, inquiets de voir la qualité et la quantité de leurs emplois se dégrader après la perte du marché de la cuisine centrale et des écoles de Nice par Azur Restauration (une filiale de Sogeres, elle-même filiale de Sodexho).
Sodexho a notamment pris des engagements sur :
– le maintien des salariés dans leurs emplois au sein des écoles concernées,
– le transfert des effectifs de l’encadrement sous contrat tripartite permettant à ses personnels de conserver leurs emplois,
– la limitation géographique et des conditions de mutation,
– le maintien des avantages acquis individuels et collectifs,
– la possibilité pour les salariés déjà pourvus d’un régime de prévoyance de ne pas s’affilier à celui de Sodexho (pour éviter une double cotisation).
Compte tenu d’une demande majoritaire des salariés à l’issue de ces négociations, la CFDT a retiré son préavis de grève, suivi en cela par FO qui avait participé au mouvement.