[audio:886.mp3]
La CFDT a signé l’accord de salaires de la branche de la restauration rapide, applicable au 1er juillet 2007.
L’objectif de cet accord est d’éviter l’écrasement des salaires minima de grille de classifications en augmentant les minima par niveau et par échelon.
Pour ce qui est du niveau I, après 12 mois de travail effectif dans l’entreprise ou l’enseigne, le salarié du niveau I échelon 1 passe à l’échelon 2 et touche un minimum de 8,47€ (au lieu de 8,44 € de l’échelon d’entrée 1).
L’accord vise également :

– à favoriser l’évolution professionnelle par l’accès au Certificat d’aptitude au niveau II des salariés ayant 2 ans de travail effectif au lieu de 3 ans actuellement, moyennant une formation réussie ;
– à améliorer le pouvoir d’achat des salariés de la branche par une meilleure gestion des temps de travail. Il s’agit de lutter contre le temps partiel imposé et mieux rémunérer les heures complémentaires.
– à l’adaptation de la grille de classification aux évolutions des métiers de la restauration rapide.

Toujours à la recherche de l’amélioration des conditions de vie des salariés, l’accord prévoit la mise en place d’une prévoyance complémentaire des frais de santé applicable au 1er janvier 2009.
Un groupe de travail sera mis en place dès le mois d’octobre 2007 et sera chargé de l’étude de faisabilité du projet, de l’analyse de l’existant dans les différentes sous-branches professionnelles et de l’élaboration du cahier des charges.
La Fédération des Services CFDT se félicite de contribuer de tout son poids à la consolidation des avantages acquis et à de nouveaux droits qui permettent d’améliorer les conditions de travail des 100 000 salariés de la restauration rapide dont 80% sont à temps partiel pas forcément choisi.