La grève de neuf jours menée par plus de mille salariés des hôtels cinq étoiles du Cambodge a pris fin le 13 avril, alors que la Conseil cambodgien d’arbitrage a affirmé sa juridiction sur le conflit et ordonné un retour au travail. La Cambodian Tourism and Service Workers’ Federation (CTSWF), affiliée à l’UITA, avait déclenché la grève le 5 avril en réponse au refus des employeurs de se conformer à des décisions antérieures du Conseil d’arbitrage leur ordonnant de se conformer à la loi et de remettre 100% des frais de service aux employés tous les mois. Dans plusieurs cas, les hôtels cambodgiens perçoivent ces frais depuis plus de cinq ans, mais ne les ont jamais distribués conformément à la loi. La CTSWF estime à plus de USD 3 millions le montant des frais de services dus aux employés pour les trois dernières années seulement.
Durant la grève, les travailleurs ont fait l’objet de harcèlement de la part de la police et des employeurs, et le président de l’un des syndicats a reçu une menace de mort sur son téléphone portable.
Les audiences du Conseil cambodgien d’arbitrage sur la question des frais de service doivent débuter le 21 avril. Vous pouvez toujours les soutenir les salariés cambodgiens en cliquant ici.