Encore une fois, le gouvernement privilégie les relations avec les patrons !
Sous la houlette de Nicolas Sarkozy, une rencontre est organisée ce mardi (18 mai) à l’heure du déjeuner. Les représentants des salariés n’ont pas été conviés à Bercy…
Ce rendez-vous aurait été initiée par Jacques Borel (que l’on croyait à la retraite depuis des décennies), qui, en tant que président fondateur du « Club TVA », semble avoir les faveurs du Ministre. En tout cas, suffisamment pour qu’il reçoive, à sa demande, les principales organisations de la restauration commerciale dont l’UMIH, le SynHorCat, SNARR, CPIH, SNRPO et FAGIHT.
Le Ministre annoncera peut être les contreparties attendus du cadeau fiscal de 1,5 millards d’euros promis par le Premier Ministre aux restaurateurs. Mais il est possible que ses invités fassent la sourde oreille. En effet, certains d’entre eux ont le culot d’annoncer publiquement que ce cadeau sans précédent est une maigre compensation en attendant la baisse de la TVA qu’ils estiment d’ores et déjà acquise. Même à ce dernier sujet, les « leaders » des syndicats patronaux de la restauration sont systèmatiquement contredits et démentis par leurs lieutenants lorsqu’ils mentionnent des contreparties en termes de création d’emplois ou d’amélioration des conditions de travail.