…je veillerai à ce que des engagements en matière d’emploi soient pris. Je vérifierai personnellement le nombre d’emplois qui seront réalisées. Tout doit être fait dans la plus grande transparence. Les concertations vont reprendre dans les prochains jours.
Interrogé sur le maintien de l’enveloppe de 1,5 milliard d’euros de cadeaux sur les charges sociales dans la restauration, c’est ainsi que Nicolas Sarkozy a répondu aux journalistes lors de son discours du 4 mai tout en affirmant qu’il maintiendrait « la feuille de route ».
Il a raison de le souligner car les représentants des employeurs n’ont pris aucun engagement de création d’emploi en échange de ce cadeau-ci mais seulement dans la perspective d’une baisse de la TVA. Et encore, ils ont été démentis par leurs lieutenants et leurs adhérents à maintes reprises.
Peut-on en conclure que le Ministre de l’économie et des finances ne fait pas confiance aux restaurateurs ?