[audio:1009.mp3]
Annoncé aux instances représentatives en pleine période de vacances, toujours propice aux « mauvais coups », les salariés de ce groupe de restauration collective viennent d’apprendre leur reprise par Sodexho, le mastodonte planétaire du secteur.
Se proclamant le quatrième acteur sur le marché national, il détient les sociétés Score Services, Ascoger, Sud Ouest Restauration, GM Restauration, Sherpas, A Table, Score Consultants et Sofires, Score Groupe emploie quelques 4 000 salariés dans 800 restaurants et génère un chiffre d’affaires de 220 M€ (2007).
Les salariés sont inquiets depuis déjà plusieurs mois, la banque AMRO ayant annoncé son intention de se séparer de son investissement dans le groupe. Une inquiétude partagée par d’autres investisseurs car Sodexo a pu acquérir 100% des titres.
L’inquiétude est d’autant plus grande pour l’avenir de l’emploi, notamment parmi l’encadrement, que Sodexo possède des structures et des directions qui seront « en double » avec les leurs.
Sodexo, qui lors de son acquisition de Sogeres a du affronter la Commission de la Concurrence de Bruxelles et fournir des garanties de son indépendance remporte un joli coup. Dans un marché où il est difficile de repérer les marques, Sodexo multiplie les siennes, et creuse l’écart avec ses concurrents les plus proches. Là aussi, de nouvelles restructurations sont à craindre dans son éternelle quête de gains de productivité.
Détente garantie pour les salariés durant leurs congés !