2,6 milliards d’euros ! C’est le montant de la fortune de Pierre Bellon, fondateur et actionnaire majoritaire de Sodexo. Numéro 18 du classement des 500 plus grandes fortunes de France publié hier par le magazine « Challenges », ses héritiers n’auront pas à travailler durant plusieurs générations.

La fortune de Pierre Bellon représente de quoi payer 140 000 Smicards à temps complet durant un an ou distribuer 6 800 € à chacun des 380 000 employés de Sodexo dans le monde. Imaginez donc !

Sa fortune a progressé de 364% en 10 ans (à l’époque, il avait 715 millions) et de 28,71% rien que l’année dernière.

Avec son frère, Bernard (110ème du même classement), ils détiennent près de 30% des actions de la multinationale (25% et 4,9% respectivement). C’est dire à quel point ils s’intéressent au montant des dividendes !

Sur les 9 premiers mois de son exercice 2012-13, le groupe enregistre un développement de son chiffre d’affaires de 3,7% (1) dont 2,3% de croissance organique dans un contexte de croissance nulle en France.

Mais l’enrichissement des Bellon semble inquiéter la direction générale de Sodexo bien davantage que le bien-être du plus grand nombre. Un bel exemple de responsabilité sociale des entreprises !

Malgré les milliards que l’entreprise perçoit sous forme de remises de cotisations sociales et autres CICE, les salariés, eux, ont eu droit à 0% d’augmentation générale cette année, seulement une prime « dividende » de 80 € chacun. En cause : les « mauvais résultats », c’est vrai, « les marchés » attendaient 2,4% de croissance interne !

Et enfin, la direction annonce un plan de départs volontaires concernant 217 cadres des sièges sociaux de ses filiales. Une mesure qui devrait permettre d’économiser 7 à 10 millions d’euros par an, dès l’année prochaine.

Notre syndicat, qui reçoit des salariés Sodexo en difficultés, qui s’adressent aux Restos du Cœur en fin de mois, tire la sonnette d’alarme quant à la démesure et l’absurdité de tels écarts entre riches et pauvres. Il est temps d’aborder la question du partage des richesses.

(1)