[audio:896.mp3]
Si on admet de réduire de telles choses à la froideur des statistiques, voici le constat que l’on pourrait tirer du Rapport annuel des violations des droits syndicaux dans le monde, publié par la Confédération syndicale internationale (CSI) aujourd’hui.
Alors que les multinationales du monde entier disent adhérer à des programmes volontaires de responsabilité sociale des entreprises (RSE), le fait est que dans un nombre croissant de pays, les travailleurs qui tentent d’améliorer leurs conditions de vie en recourant aux activités syndicales se trouvent confrontés à une recrudescence de la répression et de l’intimidation.
Ainsi, en 2006, 144 syndicalistes ont été assassinés, plus de 800 autres ont été battus ou torturés, et 484 nouvelles incarcérations ont eu lieu. S’y ajoutent près de 5 000 cas connus d’arrestations et plus de 8 000 licenciements.
Les activités antisyndicales de diverses entreprises multinationales ont également été mises en lumière. Parmi celles-ci figurent des récidivistes comme Coca Cola, Wal-Mart, Goodyear, Nestlé et Bouygues, pour n’en citer que quelques-unes. Le rapport dénonce aussi la répression à laquelle se livrent des fournisseurs de marques mondialement connues, particulièrement dans les secteurs textile et agricole.

En savoir davantage :
Les conclusions du rapport sur le site de la CSI.
Le rapport en français.