[audio:819.mp3]
Le « bilan 2006 du plan national de lutte contre le travail illégal » a été publié la semaine dernière par le Ministère de l’Emploi et de la Cohésion Sociale. Sans surprise, le secteur des hôtels, cafés, restaurants est toujours classé dans le peloton de tête.
Si surprise il y a, elle vient de l’ampleur du phénomène. Sur 67 135 entreprises contrôlées, celles des HCR en représentent 27%, soit 18 595. Mais alors qu’en 2005, 4,6% des entreprises contrôlées étaient en infraction, en 2006, c’est 12% ! Deux fois et demi de plus. Le montant des redressements ne suit pas tout à fait la même courbe s’établissant à 9 084 051 € contre 5 109 707 € en 2005.
La bonne nouvelle : les employeurs concernés ont du consentir à régulariser la situation de 1 111 salariés. En revanche, même si cela continue, on n’arrivera pas à créer les 40 000 emplois (dont une bonne partie en régularisations) promis en échange des 4 milliards d’euros de cadeaux fiscaux.
C’est tout de même une drôle de façon de remercier ses amis politiques !