Snobbé comme d’habitude par le Président de la République, les cinq fédérations syndicales représentatives des salariés de la branche Hôtels, Cafés, Restaurants ont appris la baisse du taux de la TVA a 5,5%, par les médias.
Elles ont aussitôt protesté par une lettre intersyndicale en date du 18 mars 2009.
En guise de réponse, les signataires seront reçus le 26 mars 2009 par Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat Chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme et des Services, pour évoquer les conditions de mise en place de la TVA à taux réduit, ainsi que la préparation des Etats Généraux de la Restauration.
Les contreparties de cette nouvelle faveur fiscale consentie aux employeurs en termes d’amélioration des salaires, des conditions de travail et de créations d’emplois, seront, bien entendu, à l’ordre du jour.
La leçon apprise des mesures précédentes dont notamment l’échec de la prime « Sarkozy », notre syndicat attend cette fois, des engagements quantifiables et vérifiables.