Le chantage politique, ils connaissent et ça marche ! Grâce au 21 avril, ils ont obtenu le milliard et demi de cadeaux fiscaux. Grâce à la fragilité des prévisions du « oui » au référendum du 29 mai, ils vont probablement obtenir la baisse du taux de TVA de 19,6% à 5,5% !
Une véritable honte pour la démocratie française quand l’avenir des travailleurs d’un continent tout entier dépend d’un chantage de ses champions nationaux de la fraude fiscale, du travail clandestin, de l’irrespect du droit du travail et de l’ignorance des règlements sanitaires…
Mais finalement, comment mieux blanchir et redorer le blason d’une profession que d’annuler mécaniquement les délits et fraudes dont ses employeurs sont coupables ? Et on se demande pourquoi les citoyens se désintéressent de la vie politique !
Selon une information publiée ce jour par le Figaro Economie, la présidence de l’Union européenne aurait accédé à la requête de la France concernant le passage de la TVA de 19,6 % à 5,5 % dans le secteur des HCR. Lors d’une réunion des experts fiscaux des vingt-cinq pays prévue le 12 mai prochain (et éventuellement le 7 juin lors d’une réunion Écofin), pour la première fois, un projet de compromis serait à l’ordre du jour.