Une grande majorité des 40 salariés photographes du parc EuroDisney, sont depuis dimanche dernier, en grève pour une durée illimitée. La principale revendication porte sur la revalorisation des salaires. En effet ces salariés restent très proches des minima conventionnels pour les plus chanceux, et égaux voire inférieures au Smic pour certains, ce qui est pour la CFDT inacceptable. La direction est restée indifférente aux revendications légitimes de cette catégorie de salariés. Elle estime que les photographes du parc ne sont pas à plaindre. La CFDT est le seul syndicat à soutenir ce mouvement et exige de la direction d’ouvrir rapidement des négociations.