Aux Etats-Unis, l’industrie hôtelière emploie environ 1,3 millions de salariés à des taux horaires à la limite du seuil de pauvreté. Le salaire horaire moyen d’une femme de chambre est de $8,67 (7,05 €) mais la fourchette s’étend de $7 (5,70 €) dans les villes où les syndicats ne sont pas représentés à $19 (15,46 €) dans les villes où les syndicats sont fortement implantés comme à New York et à San Francisco.
UNITE HERE, le syndicat américain représentatif dans la branche, avec environ 90 000 syndiqués a lancé une campagne « à travail égal, salaire égal ». Bien décidé à affronter des chaînes et des investisseurs tels que Hilton, Starwood, Marriott et Hyatt, c’est plus de 400 hôtels qui risquent d’être simultanément en grève dans quelques mois. Avec une telle action, des travailleurs de l’hôtellerie de tout le continent risquent de comprendre les bénéfices de l’action syndicale.
Un site internet a été spécialement inauguré pour la circonstance : www.hotelworkersrising.org (an anglais, bien sûr).