Avec 76% des suffrages exprimés, la CFDT obtient deux sièges sur trois parmi les titulaires comme parmi les suppléants de la Délégation Unique du Personnel du Centre International de Séjour de Paris.
Au C.I.S.P., le bilan de la CFDT, en termes d’avancées sociales, est remarquable…

– Les heures supplémentaires sont payées (il fût un temps où elles ne l’étaient pas !) ;
– Opposition au transfert des contrats du personnel de la restauration à la sous-traitance : 9 personnes ont évité une dégradation de leurs conditions d’emploi ;
– Les primes d’exercice, équivalent à un salaire mensuel par an (versées avant la mise en place de l’intéressement) ;
– Augmentation des salaires de 20% en 4 ans avec une revalorisation plus élevée des plus bas salaires ;
– Négociation et mise en œuvre d‘un accord de réduction du temps de travail (RTT) à 35 heures sans diminution des salaires ;
– Négociation d’un accord d’entreprise, comprenant :
– Un intéressement aux résultats du C.I.S.P.
– Une épargne salariale avec un abondement de 230€
– La prise en charge de la mutuelle à hauteur de 50% par l’employeur ;
– Retour à la gestion directe de la restauration à Ravel et à Kellerman.
La CFDT pèse de tout son poids dans la négociation actuellement en cours, pour l’intégration des personnels de l’animation dans un accord d’entreprise incorporant le meilleur des acquis des deux statuts appliqués (illégalement) au sein du C.I.S.P.
Enfin, la CFDT répond présente toute l’année aux salarié(e)s qui lui font appel pour des conseils professionnels et sociaux, pour accompagner les salariés aux entretiens préalables aux sanctions, pour les défendre au-delà du licenciement, etc.